Le new deal de la naturalité

naturalité

Le new deal de la naturalité

Parée de tous les pou­voirs ou accu­sée de tous les maux, l’alimentation est plus que jamais au cœur des pro­blé­ma­tiques de san­té. Édu­qués par les pro­grammes de pré­ven­tion gou­ver­ne­men­taux, hyper infor­més, les consom­ma­teurs sont deve­nus de vrais experts de la nutri­tion. Les plus puristes d’entre eux vont même jusqu’à adop­ter des régimes ali­men­taires très spé­ci­fiques et ce fai­sant, s’affranchissent peu à peu du cir­cuit tra­di­tion­nel de dis­tri­bu­tion. Cette mino­ri­té, pro­ba­ble­ment sur-repré­sen­tée du fait de l’intérêt média­tique qu’elle sus­cite, ne doit pas faire oublier l’exigence bien réelle qui guide aujourd’hui les choix de consommation.

Capable de mieux décryp­ter les dis­cours mar­ke­ting des marques, le consom­ma­teur opère des arbi­trages sur la base de cri­tères de qua­li­té per­çue, au pre­mier rang des­quels se trouve la naturalité.

Extrait de la tri­bune publiée par LSA le 22.11.2016. Pour lire l’in­té­gra­li­té de cette tri­bune, ren­dez-vous sur www.lsa-conso.fr

 

 

1740 1036 France