L’expérience utilisateur comme modèle d’innovation ultime

L’expérience utilisateur comme modèle d’innovation ultime

De l’unboxing d’Apple aux appli­ca­tions médi­cales de SANOFI ; Du packa­ging hap­tique de Mag­num à la cos­mé­tique connec­tée ROMY, l’ex­pé­rience uti­li­sa­teur est le nou­vel eldo­ra­do des marques.

Long­temps pré­emp­tée par le digi­tal, lexpé­rience uti­li­sa­teur s’envisage en réa­li­té plus glo­ba­le­ment. C’est un cadre inclu­sif et holis­tique des dif­fé­rentes com­po­santes de l’interaction utilisateur/produit.

Pour para­phra­ser Donald NORMAN, théo­ri­cien de la « user expe­rience », entre deux inno­va­tions com­pre­nant les mêmes fonc­tion­na­li­tés, celle déli­vrant une expé­rience supé­rieure empor­te­ra, et pour long­temps, l’adhésion de l’utilisateur. Il est donc temps pour les marques de chan­ger de pers­pec­tive et de s’emparer de ce puis­sant outil !

 

Le desi­gn : un pro­ces­sus d’innovation tripartite

On peut consi­dé­rer le desi­gn comme un ensemble de 3 dimensions :

  • Une dimen­sion fonc­tion­nelle, reprise de Form&Funktion qui assure une solu­tion opérationnelle
  • Une dimen­sion mytho­lo­gique ou expé­rien­tielle, aus­si nom­mée sto­ry­tel­ling, opé­rant sur la sémio­lo­gie de la réponse donnée.
  • Une dimen­sion aes­thé­tique, véri­table orien­ta­tion sen­suelle qui par­achève la métho­do­lo­gie de raisonnement.

Grâce à sa puis­sance émo­tion­nelle, le sto­ry­tel­ling est de loin le vec­teur d’action le plus effi­cace en termes d’impact mémoriel !

 

Emo­tions et mémoire

Les expé­riences de Dorte Bernt­sen l’ont prou­vé : la rela­tion émotion/mémoire est un moyen extrê­me­ment effi­cace de fixa­tion du souvenir.

La créa­tion d’un sto­ry­tel­ling, per­met d’entrer en réso­nance avec l’histoire des uti­li­sa­teurs, et ain­si de déve­lop­per un lien émo­tion­nel avec la marque. Par ailleurs, le récit « sto­ry­tel­lé » a cette force d’être mémo­ri­sé bien plus faci­le­ment que d’addition de l’ensemble des faits qui le constitue.

 

Des outils au ser­vice de l’émotion.

Du desi­gn pro­duit à la créa­tion d’application dédiées. Du desi­gn sonore au machine-lear­ning. De l’interaction homme/machine à l’utilisation de la science cog­ni­tive. Du desi­gn géné­ra­tif, au motion desi­gn, tout concours à pro­duire une expé­rience multi-sensuelle.

C’est pour­quoi le desi­gn actuel est glo­bal, il concerne tous les modes d’action pos­sibles pour un résul­tat pro­téi­forme. L’acte d’innovation n’est plus péri­phé­rique et acces­soire mais atta­ché à la struc­ture même des marques. Le desi­gn sen­so­riel, inven­tion du 21ème siècle, inter­face effi­cace pour nos 5 sens, par­ti­cipe éga­le­ment à l’enthousiasme d’une expé­rience réussie.

Comme disait Mil­ton Gla­ser « Il y a trois réponses pos­sibles : oui, non, et WOW ! Wow est la réac­tion que vous devez recher­cher »

Ain­si, l’ex­pé­rience uti­li­sa­teur s’apparente aujourd’hui à un outil incon­tour­nable, qui doit être inté­gré au coeur des marques, car  « Lorsque l’expérience de l’utilisateur est supé­rieure à l’attente de l’utilisateur, la confiance est éta­blie. » (Colm Tuite)

 

 

Vincent VIARD, Struc­tu­ral Desi­gn Manager

Inté­res­sé par ce type de pro­jet ? Sachez que l’agence est notam­ment dotée d’un pôle struc­tu­ral desi­gn, pou­vant vous accom­pa­gner dans la créa­tion et le desi­gn d’innovations connec­tées. Contac­tez-nous !

Mots clés : bran­ding, éco-concep­tion, éco-res­pon­sa­bi­li­té, enga­ge­ment, desi­gn thinking

2560 1707 France