Christelle Bapst, designer graphique

Christelle-Bapst-Logic-Team-Graphiste

Christelle Bapst, designer graphique

Logic Desi­gn, c’est d’abord une équipe. Chaque mois, nous met­trons en lumière un membre de la #Logic­Team pour vous pré­sen­ter les humains der­rière la scène… Nous vous pré­sen­tons ce mois-ci Chris­telle Bapst, desi­gner gra­phique au sein de l’a­gence Suisse ! 

 

Il est 16 heures pile lorsque Chris­telle entre dans mon bureau, ponc­tuelle comme à son habi­tude. Je la scanne du regard pour appré­cier sa tenue et chaque détail qui la com­plète. Tou­jours habillée avec goût dans un look qui lui colle à la peau, Chris­telle est dotée d’un sens inné de l’esthétisme, ça saute aux yeux ! Elle prend place avec élé­gance en face de moi et secoue la tête avec éner­gie pour remettre sa frange en ordre. A la voir comme ça, je n’arrive pas à croire que ses vête­ments dis­si­mulent une dizaine de tatouages. En hiver, on les oublie. 

 

Depuis tou­jours pas­sion­née par les tatouages, c’est à l’âge de 18 ans qu’elle marque sa peau de son tout pre­mier des­sin indé­lé­bile, après une longue attente : “J’ai atten­du mes 18 ans pour ne plus avoir besoin de l’autorisation de mes parents. J’adore les tatouages, par­ti­cu­liè­re­ment les tatouages japo­nais. Je trouve ça beau”.

 

Grâce à ses 2 gar­çons de 4 et 1 ans qui la réveillent « au chant du coq » chaque matin, Chris­telle pro­fite plei­ne­ment de ses jour­nées : “Lorsque j’arrive à l’agence, j’ai bien sou­vent l’impression d’avoir déjà une jour­née dans les pattes mais j’adore vous retrou­ver et prendre un deuxième petit déjeu­ner avec vous (rires)”. Depuis 4 ans main­te­nant, elle jongle entre ses 2 métiers, celui de maman et celui de desi­gner gra­phique. Chris­telle n’était pas beau­coup plus vieille que son fils cadet lorsqu’elle a com­men­cé à des­si­ner : “J’ai des­si­né dès que j’ai su tenir un crayon !”. A l’âge de 10 ans elle s’intéressait déjà au desi­gn pro­duit en se décou­vrant une pas­sion pour le desi­gn des montres SWATCH : “Je des­si­nais la forme de la montre et j’imaginais plein de desi­gns dif­fé­rents, du plus simple au plus fou, j’en avais une vraie col­lec­tion !”.

 

Si Chris­telle a sur­vo­lé l’envie d’être vété­ri­naire ou encore den­tiste étant petite, elle a très vite su que c’était gra­phiste le métier de ses rêves. A 14 ans, elle entre­prend un stage de quelques jours dans un petit stu­dio, ce qui n’a fait que confir­mer son choix : “Mes parents m’ont encou­ra­gée à faire quelque chose de plus ‘sûr’ pour que j’aie une base géné­rale qui me per­mette de trou­ver faci­le­ment du tra­vail sur un mar­ché par­fois dif­fi­cile, par­ti­cu­liè­re­ment dans les domaines artis­tiques”. Son diplôme d’économie et com­merce en poche, elle com­mence donc un appren­tis­sage d’employée de com­merce avec matu­ri­té pro­fes­sion­nelle, puis un cer­ti­fi­cat de géné­ra­liste en mar­ke­ting et communication. 

 

Armée de sa « base sûre », elle se laisse por­ter par sa pas­sion et obtient enfin son titre de gra­phiste : “Ce par­cours me per­met d’avoir une vision plus glo­bale de mon métier et de réflé­chir en amont au bien-fon­dé de mes pro­po­si­tions. Et puis fina­le­ment… c’est grâce à mon cer­ti­fi­cat d’employée de com­merce que j’ai décro­ché mon pre­mier job de gra­phiste”. Les offres d’emploi se comp­taient sur les doigts d’une main lorsque Chris­telle a démar­ré ses recherches en tant que jeune gra­phiste, elle a alors élar­gi son champs de recherches pour fina­le­ment répondre à une annonce d’assistante admi­nis­tra­tive. C’est ain­si qu’elle fût enga­gée dans une star­tup : 50% assis­tante admi­nis­tra­tive, 50% gra­phiste. Très vite, elle ne fait plus que de la créa : “J’ai pu tout créer de A à Z. C’était très valo­ri­sant, j’ai pu faire mes preuves et prendre confiance en moi”.

 

Après 5 ans Chris­telle aspire à déve­lop­per ses com­pé­tences : “J’avais fait le tour, d’autant plus que je n’avais aucun senior autour de moi pour me per­mettre d’évoluer, j’ai eu envie de tra­vailler en agence, entou­rée d’autres gra­phistes avec les­quels échan­ger et gran­dir pro­fes­sion­nel­le­ment”. C’est là que l’histoire Logic Desi­gn com­mence, il y a de ça bien­tôt 10 ans : “Une vraie tranche de vie… J’y suis bien j’y reste ! J’aime la vision de l’agence, sa phi­lo­so­phie et le cli­mat qui règne au quo­ti­dien. La varié­té des pro­jets sur les­quels je tra­vaille me per­met d’évoluer en per­ma­nence, j’adore mon job!”.

 

Curieuse par nature, Chris­telle nour­rit son esprit de tout ce qu’elle peut voir et décou­vrir au quo­ti­dien. Elle aime l’art, en par­ti­cu­lier l’art ancien, la pein­ture et la pho­to, aucune expo ne lui échappe ! Tou­jours un œil vif sur ce qui se passe autour d’elle, elle aime décor­ti­quer chaque desi­gn, chaque créa­tion et en obser­ver les moindres détails, « défaut pro­fes­sion­nel » me dit-elle. Ce qu’elle pré­fère dans son métier ? Créer une iden­ti­té visuelle de toute pièce, à par­tir d’une page blanche : “J’adore aus­si tout ce qui touche à la typo, c’est un élé­ment clé qu’il est néces­saire de maî­tri­ser. Une typo­gra­phie peut faire toute la dif­fé­rence”.

 

Com­blée et épa­nouie tant dans sa vie pri­vée que pro­fes­sion­nelle, Chris­telle rêve encore d’un voyage au Japon : “Avec mon mari nous avons tou­jours été très atti­rés par le Japon, pour sa culture, son his­toire et sur­tout son ima­ge­rie”.

Je vous donne ma main à cou­per qu’elle nous revien­dra avec un nou­veau tatoo 🙂

 

Hélène Des­champs, CEO Logic Desi­gn Suisse

 

Retrouvez les autres portraits de la #LogicTeam juste ici !

 

Mots clés : agence de bran­ding, desi­gner gra­phique, portrait

1922 1425 France